17.11.21

J'ai changé mes sols - Un an après

Comme vous le savez, voilà presque un an que je suis dans ma maison. Maison dans laquelle j'ai fait beaucoup de travaux, notamment de décoration. On va commencer à en parler ici avec ce premier article : parlons de mon parquet ! 
J'ai fait de nombreuses recherches avant de me tourner vers la marque que j'ai choisi : à savoir QuickStep. D'abord sur le site, je suis rapidement allée en magasin (sur le site, est indiqué dans quel magasin le plus proche vous trouverez les références), voir les coloris à la lumière du jour, les comparer, les toucher, voir la qualité. Je me suis donc naturellement dirigé vers cette marque que j'avais vu passer à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux et qui me semblait qualitative et simple à poser.

A réception, n'ayant jamais posé de parquet seule, je ne me sentais pas de faire ça toute seule... Donc mon beau père est venu m'aider pour poser le sol de ma cuisine. Dans ma cuisine, comme vous pouvez le voir ci dessus en photo, il s'agit d'une pose dite "classique". Il m'a montré comment se servir de la scie sauteuse pour faire les découpes. Pour le reste c'était vraiment simple : l'emboitage de fait d'un clic assez simple. 
Apres avoir couvert le sol d'une sous couche isolante de très bonne facture (j'avais retiré celle des anciens propriétaires et je vous assure que l'épaisseur et la qualité étaient tout à fait comparables), nous avons avancé rapidement. 

Je vous avoue que les découpe lorsqu'il s'agit de poser du parquet, c'est le plus compliqué mais pour autant, j'ai aimé apprendre. Il faut être équipé, prendre son temps et parfois recommencer (pas trop non plus car après il manque du parquet). Mais voila je vous montre le rendu final, je suis vraiment RA-VIE du résultat de ma cuisine + couloir.
Dans mon salon en revanche, je voulais une tout autre pose. On l'appelle une pose en bâton rompu à ne pas confondre avec une pose en chevron. 
Apres ma première expérience pose de parquet dans la cuisine + couloir, un beau matin, j'ai eu envie de me lancer. J'étais seule, je n'étais pas du tout sure d'y arriver mais j'ai eu envie d'essayer. Pour une pose en bâton rompu, chaque lame de parquet est nommée A ou B et donc sont différentes. Les rainures d'emboitages sont faite de sorte à ce que vous ne puissiez les emboiter que d'une manière. Au début ça parait compliqué mais en réalité c'est hyper simple. Je me suis donc lancée seule dans l'aventure de la pose du parquet en bâton rompu (avec pour seule expérience : le parquet de ma cuisine posé quelques jours auparavant). 
Rapidement j'ai enchainé les lignes de lame A puis de lame B, puis une autre ligne de A, puis de B, etc.... Mais arrivé le moment de la découpe, j'ai pris peur. Il y avait donc des "zigzag" de découpe à réaliser (photo ci-dessous) tout le long de deux de mes murs.... Mon beau père est revenu à mon secours et grâce à lui nous avons bien avancé. Finalement, contrairement à la pose du parquet de ma cuisine + couloir, là, il m'a laissé faire des découpes. On a fait ensemble. Puis il est parti, j'ai du continuer et j'ai terminé seule. Et vous savez quoi ? J'ai adoré poser ce parquet ! Surtout, ça a été pour moi une véritable fierté que de me dire que j'étais capable de faire ça. D'ailleurs je ne sais pas si vous avez vu mais sur instagram, j'avais fait une vidéo au format Réel, qui vous montrait un peu comment je m'y étais prise :)
Concernant les références
Pour la cuisine j'ai choisi le parquet Variano
Pour mon salon j'ai choisi le Dispano

Et alors, un an après, ça donne quoi ?
Un an après, le parquet est toujours aussi beau ! Il a une finition huilée qui le protège très bien. Niveau entretien, je me contente d'aspirer le sol et de le laver avec un nettoyeur vapeur (programme bois) : je n'utilise donc que la vapeur d'eau, pas de produit nocif.
Un an après, je peux donc dire que je serai prête à 100% à remettre ces mêmes références de parquet de chez Quickstep. Alors merci de m'avoir conseillé la marque lorsque je vous ai demandé vos avis !
© Les tendances by Marina - Blog mode, déco, voyage & lifestyleMaira Gall